La canne à sucre

La canne à sucre est connu (sa forme sauvage), est connu depuis l'antiquité en Afrique et en Asie. Les chinois connaissaient même un procédé de fabrication du sucre à partir du roseau sauvage (ancêtre de la canne).

 

Elle fut introduite aux Antilles par Christophe Colomb en 1493 mais il faut attendre le XVIIème siècle pour que sa culture se développe aux Antilles française. La culture et le procédé utilisé pour la fabrication du sucre en Martinique sont clairement décrit dans les oeuvres du père Labat à la fin du XVIIe (Nouveau voyage dans les isles d'Amérique).

La canne à sucre à une durée de vit de plusieurs années (pour le maintient d'une bonne qualité elle est exploitée de 5 ans à 8 ans).

Le cycle est de 12 mois pour un nouveau plant et de 16 mois pour une repousse. Le replantage se fait en enterrant des tronçons de canne à plat (la partie supérieure de la canne contenant moins de sucre est utilisée à cet effet). Chaque bourgeon donne alors une tige primaire qui va se ramifier.

La récolte

Pendant la saison sèche (Février à Juin), c'est la récolte ( la campagne sucrière). Le champ de canne est souvent brulé. Cela facilite le travail de coupe (débarrasse la canne de feuilles inutiles et supprime le danger du au trigonocéphale (serpent très venimeux).

Le broyage

Arrivé à l'usine

La canne est transporté par tracteur ou par camion vers l'usine de traitement de la canne.

Le paiement de la canne est déterminé par la masse de canne, la mesure du brix (caractérise la teneur en sucre) et le mesure du pH (détermine l'état de fraîcheur).

Les cannes sont alors découpées et défibrées pour permettre une extraction maximum du jus retenu dans les fibres.

Elle est envoyer au broyage dans un moulin ou le jus est extrait des fibres. Le résidu  ( les fibres) est alors appelé bagasse et souvent utilisé pour alimenter les chaudières qui produisent la vapeur nécessaire au fonctionnement de toute l'usine.

La machine à vapeur

La vapeur fourni par la chaudière est ainsi transformé en énergie mécanique et alimente un système d'engrenage pour les moulin. La vapeur est aussi utilisée pour la machinerie et parfois pour alimenter des alternateurs pour la production d'électricité.

 

Le vésou

C'est le jus recueilli après l'opération du broyage. Sa richesse en sucre varie suivant la qualité de la canne et la quantité d'eau ajoutée pour laver les fibres.

Découvrez le compte rendu de notre travail au Galion